Venue

CAG28 Venue

Centre de Formation Continue et de Conférence de l'USMBA

Posted by 28th Colloquium of African Geology. Fez. Morocco on Tuesday, July 23, 2019

Media Partners



Welcome to Fez, Morocco

The 17th General Assembly of the Geological Society of Africa held at Aveiro (Portugal) during the CAG 27, assigned the organization of the 28TH session of the Colloquium of African Geology (CAG 28) to Fez University, Morocco.


WHY MOROCCO? WHY FEZ?

Morocco is situated in the North West of the African continent. It is close to Europe and Middle East. Morocco is called “Geologist’s Paradise” (Géologues. SGF, n° 194. September 2017) due to:

  • The diversity of the very well outcropping terranes spanning from Archean to Quaternary;
  • The location at a triple junction between Africa, Atlantic Ocean and the Alpine belt system;
  • The particular topography, Toubkal is the highest non-volcanic summit in Africa;
  • The famous fossils, minerals and meteorites. They are exposed in natural museums in many countries attracting a large number of curious and specialists;
  • The various natural resources including phosphates of late Cretaceous and early Cenozoic formations. Morocco has the largest resources and is the largest producer of phosphates and derivatives in all over the world. Rare metals and REE Au, Ag, Co in Proterozoic Ore deposits (Anti-Atlas) with the famous world class Imiter and Bou Azzer mines. Au, Pb, Zn, Barite and Fluorspar in Palaeozoic terranes;
  • Oil and gas on and off shore explorations are currently very active with many positive indicators.

Fez is the cultural and spiritual capital of Morocco; it is situated in central northern Morocco. Fez hosts four universities: 1) Al Quaraouiyine University founded in the 9th century and considered as the oldest university in the world according to UNESCO and Guinness World Records; 2) USMBA University was founded in 1975. It holds many faculties: Medicine, Pharmacy, Law, Economics, Arts and Humanities, engineering schools and 2 faculties of sciences and their geology departments; 3) The private Euro-Mediterranean University enclosing Business, Architecture, Political and Engineering high schools and 4) The Private University of Fez specialised in Civil Engineering, Renewable Energies and related Architecture and urbanism domains. A strong team from Moroccan universities and associated organizations is working to provide a very rich and fruitful CAG28 session for all African and worldwide participants, with friendly, professional and scientific exchanges as the main goals.
On behalf of the Organizing Committee.
Prof. Y. DRIOUCH, meeting chair
youssef.driouch@usmba.ac.ma;
ydriouch@gmail.com

Warmest Greetings and Welcome to Fez
Capital of African Geology


La 17ème assemblée générale de la Société Géologique d’Afrique tenue à Aveiro (Portugal) durant le CAG 27 a assigné l’organisation de la 28ème session du Colloque de Géologie Africaine (CAG 28) à l’Université de Fès, Maroc.


POURQUOI LE MAROC? POURQUOI FES?

Le Maroc est situé à l’extrême NW du continent africain. Un numéro spécial remarquable de la revue Géologues édité par la Société Géologique de France (Géologues. SGF, n° 194. Septembre 2017) a été consacré à la Géologie du Maroc, au sens large du terme, sous l’intitulé « Le Maroc, Paradis des Géologues ». Cet intitulé, a été justifié par des caractères uniques ou exceptionnels qui sont :
  1. 1) La diversité et la qualité des affleurements de terrains dont l’âge s’étale de l’Archéen au Quaternaire, intégrant tous les épisodes tectoniques et les ceintures orogéniques correspondantes en un seul pays. Cela permet ainsi de visiter et approcher, de façon très pédagogique, toute l’histoire géologique de la Terre. La localisation à la triple jonction entre l’Afrique, l’Océan Atlantique et la chaîne alpine dans sa partie méditerranéenne. Ainsi Le Maroc africain est en lien avec le Craton Ouest Africain (WAC) et à ses ceintures orogéniques : archéenne, éburnéenne, panafricaine et hercynienne, le Maroc atlantique a enregistré tous les stades de l’ouverture de l’océan et enfin le Maroc méditerranéen fait la jonction avec la chaîne alpine ouest européenne et donc avec le monde téthysien ;
  2. 2) La topographie toute particulière des Atlas où le Mont Toubkal est le plus haut sommet non volcanique de l’Afrique, mais dépourvu de racine lithosphérique. Le raccourcissement crustal responsable de l’édification des Atlas restant trop faible (20 à 25%) pour expliquer leurs hautes altitudes ;
  3. 3) Toutes les roches, sédimentaires, magmatiques et métamorphiques, sont représentées. Elles affleurent aussi bien dans des bassins peu ou pas déformés que dans des ceintures orogéniques polydéformées durant les cycles orogéniques depuis l’Archéen (dorsale Reguibet du WAC), jusqu’à l’Alpin les plus récent (la ceinture rifaine);
  4. 4) Les fossiles, les minéraux et les météorites du Maroc sont d’une très grande diversité et d’une rare qualité. Ils sont exposés dans les musées et attirent beaucoup de curieux et de passionnés du domaine. Les chutes répertoriées de météorites au Maroc ont été d’un grand apport scientifique ces dernières années. Les ressources naturelles notamment minérales contribuent considérablement à l’économie marocaine et à sa croissance. Le Maroc dispose des plus grandes ressources en phosphates. Il est le premier producteur de ses dérivés. Les métaux rares, les terres rares, l’Or, l’Argent et le Cobalt sont largement exploités et continuent à être explorés dans les domaines archéen et protérozoïque avec les mines de classe mondiale de Bou Azzer et d’Imiter. Les terrains paléozoïques impliqués dans la chaine varisque dans les mesetas sont aussi ponctués par des amas métalliques à Or, Plomb, Zinc, Barite et Fluorite (mines de Aouam, El Hammam, etc…). Le Maroc est aussi en cours de devenir un pays producteur d’hydrocarbures. Certains gisements sont opérationnels et l’exploration en onshore et offshore est très active depuis quelques années sous l’égide de l’ONHYM.

Ces caractères uniques ont fait de la Géologie du Maroc un terrain propice aux recherches fondamentales et appliquées. Ils ont permis, de ce fait, de réelles avancées dans les domaines de la connaissance en Géologie.

Fès est située au centre-nord du Maroc. C’est la capitale spirituelle et culturelle du Pays. Elle abrite quatre universités. 1) L’Université Quaraouiyine a été fondée au 9ème siècle. C’est la plus ancienne université du monde selon l’UNESCO et le Guinness World Records; 2) L’université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) a été fondée en 1975. Elle comprend plusieurs facultés : Médecine, Pharmacie, Lettres, Économie, plusieurs écoles d’ingénieurs, instituts et centres de recherches et deux facultés des Sciences et leur département de Géologie ; 3) L’université Privée Euro-Méditerranéenne comprend des écoles d’ingénieurs destinées aux Sciences Humaines et Sociales à l’Ingénierie en hautes études commerciales, à l’Architecture etc…4) L’université privée de Fès tournée vers les formations en Génie Civil, Énergies renouvelables, Industrie Électronique et Automatique, l’Audit et Contrôle de Gestion, le Droit d’entreprise et les métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme.

Après l’Université Chouaïb Doukkali d’El Jadida qui a organisé le CAG 19 (2002), l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès a l’honneur d’organiser la 28ème session du Colloque de Géologie Africaine et abritera la 18ème Assemblée Générale de Société Géologique d’Afrique. Une solide équipe, réunie dans un comité d’organisation représentant aussi bien les organismes académiques que le monde de l’entreprise ou de la société civile, déploiera tous les moyens pour offrir aux géologues venant, non seulement, de tout notre cher continent africain mais de tous les autres continents et pays une plateforme d’échanges, de partages. Notre but est de mettre en évidence, à l’attention des étudiants, des enseignants, des chercheurs, des ingénieurs et des décideurs, l’importance des Géosciences dans la gestion des ressources et des territoires. Le thème global retenu pour cette session est :
“GEOSCIENCES: UN SUBSTRAT PRECIEUX POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL DE L’AFRIQUE »

Au nom du comité d’organisation.
Prof. Y. DRIOUCH
youssef.driouch@usmba.ac.ma; ydriouch@gmail.com


Message from the GSAf President: Prof. Olugbenga Okunlola



gbengaokunlola@yahoo.co.uk

The Colloquium of African Geology (CAG) is a major biennial meeting organized under the auspices of the Geological Society of Africa (GSAf), where earth scientist globally have the opportunities to present their research results on topics related to Africa and surroundings areas on a continental and international scale . It also affords the incubation, generation and execution of initiatives that lead to interaction between the Academia, Industry and the Society.

Professor W.Q Kennedy, assisted by Tom Clifford, convened the very first Colloquium of African Geology (CAG) at the University of Leeds during the Easter vacation in March 1964. There was a pulse of excitement that electrified the assembled audience from Africa, Europe, North and South America, Australia and New Zealand when Prof. Kennedy announced his new concept of a ‘Pan-African thermo tectonic event’.

Since the first colloquium in 1964, several European and African countries have hosted this Colloquium. The African countries that had a chance to organize this event were Swaziland, Zimbabwe, Morocco, Mozambique, Tunisia, South Africa, Ethiopia, Tanzania and Nigeria. It returned back to Europe, in 2018 and was held in Aveiro, Portugal based on the decision of the Geological Society of Africa (GSAf) General Assembly held on November 2016 at the University of Ibadan, Nigeria. During the 27th Colloquium, the organization of the next Colloquium of African Geology (CAG28) as well as the 18th Conference of the Geological Society of Africa was assigned to Morocco, for October 2020. The Theme of the Colloquium is:

“GEOSCIENCES: THE PRICELESS SUBSTRATE FOR AFRICAN ECONOMIC AND SOCIAL DEVELOPMENT”

Senior and early-career earth scientists from organizations, associations, mining companies, civil societies, politics, and media will be welcome from all over the world especially but not limited to career scientists from African Countries and other developing areas. These representatives will be from different countries and will also be active at the national level. The participation of these individuals from different sectors and countries will enhance international collaborations.
Morocco, the host country is an interesting geologically heterogeneous country with its allure of the igneous , metamorphic and sedimentary rocks hosting diverse mineralization that have contributed, and still contributing immensely to the economy of the Country. This is in addition to the alluring geomorphic landscapes of immense geotouristic aesthetics. Fez the host city, a famous culturally rich town and a centre of learning is no less alluring. The interesting geoscientific sessions and excursions that will be highlighted in the circulars, promise to be enriching and immensely scientifically beneficial.
I enjoin all geoscientists globally, therefore, to plan to attend, register and be prepared for an interesting and geologically fulfilling time in Morocco from October 10th to 18th 2020 as the CAG 28 unfolds.

Prof. O. Okunlola

gbengaokunlola@yahoo.co.uk




Simplified geological map of Morocco and neighbouring areas


Partners

Associated organizations